devenez membre de l'AFMF
Vous êtes ici :Accueil du site > Vie de l’association > Appel à projets Fanconi 2017

Appel à projets Fanconi 2017

Appel à projets 2017 pour la recherche sur la maladie de Fanconi

En mars dernier l’AFMF lançait son 2ème appel à projets pour stimuler la recherche sur la maladie de Fanconi avec 150.000€ à la clé. Sept dossiers de candidature ont été reçus, tous de très bonne qualité.
Chaque dossier a été évalué par deux experts indépendants, évaluations sur lesquelles se sont appuyés les membres de notre Conseil scientifique pour formuler des recommandations pour l’AFMF.

Début juillet, le conseil d’administration de l’AFMF s’est réunit et a suivi ces recommandations en validant 3 projets pour un montant total de 207.000€ sur 3 ans. Compte tenu du succès de la course des Héros 2017, nous avons ainsi pu augmenter le budget alloué à cet appel d’offres.

Les trois projets retenus sont les suivants :

Modélisation de la transformation leucémique dans la maladie de Fanconi

La coordonnatrice de ce projet est Mme Dominique Bluteau - Maitre de conférence à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes ; Laboratoire de recherche de Jean Soulier-INSERM

Le projet propose une étude de l’évolution clonale liée au chromosome 1, anomalie qui est associée chez les personnes Fanconi à une évolution vers une myelodysplasie ou une leucémie myéloïde aigüe. L’objectif de ce projet est de comprendre les étapes de cette transformation leucémique dans la maladie de Fanconi à l’aide de modèles d’études cellulaire et murin que, pour, à terme, mieux prévenir et traiter de façon adaptée les leucémies chez les patients.
Subvention accordée : 100.000€ sur 3 ans

Identification par cribles fonctionnels à haut débit de gènes modificateurs de la maladie de Fanconi

Le coordonnateur du projet est le Dr Claude Gazin - Institut François Jacob - CEA / CNRS

Le projet a pour objet de trouver des éléments de réponse aux phénotypes très variés de l’AF. L’âge de survenue de l’aplasie médullaire et de la leucémie varie considérablement, indépendamment du gène impliqué. L’exposition environnementale peut avoir un rôle dans la sévérité de la maladie mais il est très probable que d’autres gènes dont l’expression est variable d’un individu à l’autre ont un impact important. Identifier les gènes qui ont un impact majeur pourrait ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques pour retarder le plus longtemps possible l’aplasie médullaire et la survenue des leucémies et d’autres types de cancer. Ce projet propose d’identifier les gènes impliqués dans la modulation de la maladie et d’examiner les possibilités d’intervention pharmacologique pour améliorer la prise en charge des patients.
Subvention accordée : 70.000€ sur 3 ans

Soutien au projet « MicroFanc » sur les microcéphalies

Projet porté par le Dr Sandrine Passemard – Hôpital Robert Debré - UMR1141, INSERM

Ce projet de recherche clinique, qui a débuté en 2014, souhaite approfondir les premiers résultats observés. Il souhaite notamment confirmer les données neuropsychologiques préliminaires et proposer une rééducation ciblée débouchant sur des recommandations nationales. Il approfondira l’étude des anomalies musculo-squelettiques ou tendineuses du membre supérieur des enfants concernés et appréciera leur retentissement sur le plan fonctionnel. Enfin il cherchera à déterminer si ces anomalies du bras peuvent influencer la représentation somatosensorielle de cette partie du corps au niveau du cortex cérébral.
Subvention accordée : 37.000€ sur 2 ans